Vous avez besoin d’une prestation de traduction ? Qu’il s’agisse de traduire un texte, un site internet ou une vidéo, choisir un traducteur freelance est une bonne stratégie et permet d’éviter les agences de traductions qui pratiquent de nombreux frais supplémentaires nécessaire à la création d’une commission, cela vous permet de vous libérer totalement du projet en le confiant à quelqu’un de bien qualifier.

Vous trouverez dans cet article plusieurs conseils afin de choisir le meilleur traducteur freelance pour effectuer votre projet de traduction.

Définir les traducteurs qui correspondent le plus à votre projet

Une fois que vous avez synthétisé la mission que vous souhaitez confier au traducteur, n’hésitez pas à en contacter plusieurs. Vous pouvez les trouver sur internet en tapant les mots clés qui correspondent à votre projet, par exemple « Traducteur français anglais à Paris » afin de trouver directement les traducteurs sur leur site internet.

Vous pouvez également vous tourner vers des plateformes de traducteur freelance comme Trouver-son-traducteur.com. Les plateformes listent la plupart des traducteurs, vous n’avez plus qu’à choisir ceux qui correspondent le plus à votre projet.

Parcourez bien les profils des traducteurs freelances et optez pour les traducteurs dont les spécialisations correspondent à votre projet. Par exemple, si vous souhaitez traduire les statuts d’une entreprise, optez pour un traducteur juridique qui maîtrisera parfaitement ce domaine. Si vous souhaitez traduire un site internet, privilégiez plutôt un traducteur spécialisé dans la traduction de site internet qui aura une connaissance dans le SEO afin d’optimiser un maximum votre site selon les champs sémantiques du pays cible qui peuvent varier selon les termes.

Bien lire les descriptions des traducteurs freelances

Il paraît évident de bien parcourir les profils des traducteurs freelances et de lire leurs expériences, leurs diplômes et leurs spécialités. Ne choisissez pas un traducteur généraliste si vous souhaitez traduire des documents médicaux, celui-ci ne possédera pas l’expertise requise pour traduire ce genre de documents.

Si vous avez des questions sur les différentes expériences du traducteur, n’hésitez pas à lui faire part de vos questions lors de vos prises de contact.

Afin d’être sûr que les traducteurs pour lesquelles vous penchez correspondent à votre projet d’un point de vue financier, consultez le bien le tarif du traducteur. Souvent, le traducteur freelance facture sa prestation avec un prix au nombre de mots, cela peut être dégressif lorsqu’il s’agit de très gros volumes. Parfois, les traducteurs préfèrent facturer à l’heure selon les quantités de travail, n’hésitez pas à très vite demander au traducteur combien celui-ci prévoit d’heure pour cette prestation afin d’éviter toute mauvaise surprise. Les traducteurs freelances peuvent également facturer un prix fixe journalier selon la mission qui lui est proposée.

Quoi qu’il arrive, n’hésitez pas à être très clair et à poser des questions sur les différents moyens de facturation du traducteur freelance.

Demander un devis détaillé

Lorsque vous contactez un traducteur freelance directement par le biais de son site internet ou de plateformes de traducteurs freelances telles que Trouver-son-traducteur, faites part de votre projet de manière détaillée. Pour être sûr de savoir comment faire, n’hésitez pas à consulter notre article « rédiger correctement son brief traducteur ». Démarchez plusieurs traducteurs afin d’avoir différentes propositions de prix vous permettant de comparer les différentes offres.

Méfiez-vous des offres trop alléchantes, il peut y avoir des petites variations de prix car chaque traducteur est libre de fixer, il n’est cependant pas cohérent d’avoir de très grosses différences de prix, surtout à la baisse !

Lorsque votre discussion avec le traducteur arrive à un stade avancé, n’hésitez pas à lui demander l’envoi d’un devis, peut être que c’est lui qui vous devancera avec un devis détaillé. Vérifiez bien que le devis comprenne une description précise de la mission à effectuer, un prix au mot ou un forfait horaire et une date de livraison qui conviennent à votre demande initiale.

Certains traducteurs peuvent vous demander la fourniture d’un acompte de 30% de la somme totale de la prestation, cela peut s’avérer légitime lorsqu’il s’agit de missions importantes supérieures à 500€. N’hésitez pas à vérifier que les coordonnées du traducteur correspondent bien et que celui-ci soit bien en possession d’un numéro d’immatriculation (Siret en France ou numéro d’établissement pour un freelance établi à l’étranger).

Lorsque vous avez effectué toutes ces vérifications, n’hésitez pas à renvoyer le devis signé afin de démarrer la prestation !